Tireur actif : prévoir l’imprévisible

Jean-Charles Gris
Mars 27, 2017
Écrit par Jean-Charles Gris
Le 29 janvier 2017, un attentat par arme à feu visait le Centre culturel islamique de Québec, faisant six morts et de nombreux blessés. Malheureusement, cet événement dramatique n’est pas le premier au Québec, et il suffit d’évoquer les noms du Métropolis (2012), de Dawson (2006), de Concordia (1992), de Polytechnique (1989) ou de l’Assemblée Nationale du Québec (1984) pour raviver des souvenirs encore trop proches. Si les résultantes de ces événements avaient plus en commun que les motifs invoqués, il apparaît impossible, et surtout dangereux, de déclarer que ces événements n’arrivent qu’aux autres.

En tant que professionnels et gestionnaires de la sécurité, il s’agit d’un des volets des programmes de sûreté qui est le plus compliqué à gérer.  Lorsque vient le temps de justifier des investissements et de répondre à la question de la direction : « Pourquoi devrions-nous investir dans un programme tireur actif? », il serait contreproductif de répondre simplement que c’est la bonne chose à faire. Comme dans n’importe quel service, il convient de justifier les investissements qui doivent être faits afin de, dans notre cas, permettre à l’organisation de poursuivre ses activités en diminuant les chances qu’un événement ne se produise ou en minimisant les impacts s’il devait malgré tout survenir.

Comme la quasi-totalité des menaces de sûreté, celle du tireur actif doit être traitée à deux niveaux. Le premier consiste en la mise en place des moyens physiques, opérationnels, informationnels et humains afin d’éviter que la menace ne se concrétise, et le deuxième prévoit les mécanismes de réponse en cas d’occurrence.

La première étape d’un processus de développement éclairé de la sûreté, quel qu’il soit, est de procéder à une évaluation des menaces et des risques. Plusieurs méthodologies existent(2) et peuvent différer sur certains aspects, mais elles ont en commun de permettre la mise en exergue des actifs à protéger, des menaces contre ces actifs et des vulnérabilités des systèmes existants. Seulement une fois ces étapes effectuées, des recommandations éclairées, justifiées et cohérentes pourront être proposées afin de minimiser le risque résiduel pour l’amener à un niveau acceptable par l’organisation.

Un manque de préparation dans les éléments de réponse en cas de présence de tireur actif peut avoir des conséquences désastreuses. Maintenant souvent intégrée dans le plan de mesures d’urgence, cette menace fait l’objet de mesures spécifiques et est traitée comme un élément à part entière. De nombreuses ressources(3) permettent de se familiariser avec les aspects intrinsèques à cette problématique et d’en élaborer les volets de préparation, de réponse et de retour à la normale. Cette menace revêt cependant une caractéristique en termes de préparation qui est l’importance de coordonner les services corporatifs avec les services qui devront intervenir sur place.

Il va de soi que l’étendue des aspects à considérer lorsque l’on aborde un tel sujet ne saurait se résumer en quelques lignes. Si vous vous demandez s’il est possible d’agir efficacement en prévention tout en planifiant une intervention efficace, la réponse courte est « oui », mais assurez-vous de considérer efficacement l’ensemble des aspects propres à chaque organisation.  
 
1. Paul Timm, PSP, Preventing an Active Shooter Incident, dans Active Shooter, ASIS School Safety & Security Council (2016).
2. Trois exemples de ressources utiles au Canada : (1) Méthodologie harmonisée d’évaluation des menaces et des risques (GRC-RCMP); (2) Threat/Risk Assessment Workbook (Ontario Ministry of Government Services); (3) Protection of Assets, Physical Security, Part I : Chapter 1 (ASIS International).
3. (1) Active Shooter: A Handbook on Prevention, 2nd Ed. J. Sinai (2016), ASIS International; (2) Active Shooter: Preparing for and Responding to a Growing Threat, K.T. Doss, CPP, PSP, and C. Shepherd (2015).


Jean-Charles Gris, M.Sc., CPP, est président d’ASIS Montréal, vice-président adjoint de la région ASIS Québec/Maritimes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les plus populaires

Événements récents

Sécurité Canada Est
April 25, 2018