Sécurité Québec

Associations Nouvelles
Jean-François Champagne démissionne de la direction générale de CANASA


3 septembre 2015
Par Eric Cloutier
Le directeur général démissionnaire de CANASA, Jean-François Champagne, a quitté ses fonctions le 21 août pour la présidence de l'Association des industries de l'automobile du Canada (AIA Canada), poste qu’il occupe depuis le 1er septembre.

L’Association canadienne de la sécurité (CANASA) a annoncé, le 25 juin, que son directeur général, Jean-François Champagne, a quitté ses fonctions le 21 août.

M. Champagne occupait ce poste depuis 2009 et avait auparavant été directeur de l’éducation au sein de cette association, de 2004 à 2007. Dans une entrevue accordée à SP&T, la publication anglophone sœur de Sécurité Québec, le président national de CANASA, Richard McMullen, affirme que l’association et son directeur général démissionnaire se séparent en bons termes et que ce dernier a continué d’être actif pour le reste de son emploi auprès de l’organisation.

«Il a fait un travail formidable pour CANASA durant son mandat, en particulier en tant que directeur général. Tout le monde lui souhaite beaucoup de succès pour l’avenir», déclare M. McMullen. Le processus de recherche pour remplacer Jean-François Champagne est amorcé, «mais nous n’allons pas nous précipiter pour combler le poste», souligne-t-il, en ajoutant que CANASA examinera les candidats de l’intérieur et l’extérieur de l’industrie de la sécurité.

Jean-François Champagne succède à Marc Brazeau à la présidence de l’Association des industries de l’automobile du Canada (AIA Canada), une association commerciale nationale représentant l’industrie canadienne de l’après-vente automobile et dont le siège social se trouve à Ottawa. Selon le site Web de l’AIA, cette industrie enregistre un chiffre d’affaires de 19,4 milliards de dollars et emploie plus de 420 000 personnes. Le mandat de Jean-François Champagne a débuté officiellement le 1er septembre.

Sous la direction de Jean-François Champagne, CANASA a subi quelques changements majeurs, en particulier au cours des dernières années, avec la mise en place du programme Entrepreneur en sécurité agréé canadien (ESAC), l’ajout du salon Sécurité Canada Ottawa à son calendrier d’événements annuels, l’instauration de contrats et d’accords types pour les membres, une refonte majeure du cours de technicien d’alarme (CTA), l’adoption d’un nouveau règlement de référence en matière de fausses alarmes et la création d’un programme de bourses d’études en Ontario.

www.canasa.org