Sécurité Québec

Nouvelles de l’industrie
L’impact de la COVID-19 se fait sentir sur l’industrie de la surveillance de systèmes d’alarme résidentiels


22 juin 2020
Par SQ Staff

Traditionnellement peu affectée par les ralentissements économiques, l’industrie des systèmes d’alarme résidentiels n’échappe toutefois pas aux ravages sans précédent causés par la pandémie de la COVID-19.

La croissance du marché mondial des systèmes de surveillance résidentiels pourrait être quasi nulle cette année avec une augmentation de la clientèle d’à peine 0,8 %, selon un rapport de la firme de recherche Omdia paru en 2020. Le rapport précédent d’Omdia prévoyait une croissance de 3,8 % pour l’année.

La pandémie de la COVID-19 affecte particulièrement les marchés régionaux de la surveillance de systèmes d’alarme résidentiels. Dans la région EMA (Europe, Moyen-Orient et Asie), on prévoit dorénavant une croissance des contrats de 2,5 % en 2020, par rapport à 5,6 % estimé précédemment. La baisse est encore plus marquée en Asie, avec une croissance prévue de seulement 1,5 % cette année, largement inférieure aux prévisions précédentes de 7,6 %.

Advertisment

À la fin mai, les États-Unis semblaient se diriger vers une réouverture progressive de l’économie. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’industrie des systèmes d’alarme, en particulier pour les entreprises qui dépendent de la vente directe (porte-à-porte) durant la saison estivale.

Par contre, la vente de maisons existantes aux États-Unis est au ralenti et pourrait encaisser une diminution de 25 % en 2020, entraînant une chute importante des nouvelles installations d’alarme.

Les installateurs à travers l’Amérique du Nord et plusieurs autres pays pourront toutefois se rabattre sur le déclin de la technologie 3G (qui nécessite une mise à jour des radios cellulaires vers la technologie 4G) pour maintenir une présence à domicile et entretenir un lien avec leurs clients. Pour cette raison, entre autres, Omdia ne prévoit pas une vague d’annulations de contrats existants. Le ralentissement sera plutôt causé par la diminution des nouveaux clients.

Malgré l’impact de la pandémie sur la croissance, les foyers sont plus branchés que jamais et les entreprises peuvent profiter de ces nouvelles possibilités pour vendre divers produits connectés, comme des caméras extérieures. Ces ventes pourraient contribuer à compenser le ralentissement des nouveaux contrats.

Les systèmes d’alarme à installer soi-même continuent de prendre des parts de marché aux fournisseurs traditionnels. Cependant, le taux d’adoption de ce type de produits n’a pas atteint un point d’inflexion auprès des consommateurs. En fait, l’augmentation à court terme des ventes de systèmes d’alarme à installer soi-même pourrait fort bien entraîner un bénéfice net à long terme pour les systèmes professionnels, surtout que les vendeurs de systèmes à installer soi-même changent fréquemment leur modèle d’affaires, une instabilité qui pourrait pousser les consommateurs à se tourner vers les fournisseurs professionnels.

L’année 2020 continuera de poser de nombreux défis aux fournisseurs de systèmes d’alarme résidentiels, notamment parce que ces entreprises doivent envoyer des représentants sur place. Le port d’équipement de protection individuelle (ÉPI) pourrait éveiller des craintes chez certains clients.

Les vendeurs devront s’adapter en offrant des appareils de domotique et de sécurité axés sur l’usage résidentiel, car le travail de bureau pourrait être en forte baisse jusqu’en début 2021. Les systèmes risquent d’être activés et désactivés moins souvent et les utilisateurs pourraient rechercher des usages non traditionnels de leur système. Par conséquent, l’utilisation des capteurs à d’autres fins que la sécurité pourrait constituer un avantage stratégique pour les installateurs et fournisseurs de services.