En compagnie des joueurs : Gordon Hebb, président national de la CANASA

Neil Sutton
Juillet 19, 2019
Écrit par
Gordon Hebb
Gordon Hebb
Gordon Hebb cumule plus de deux décennies d'expérience dans l’industrie de la sécurité, et presque qu’autant comme membre de l’Association canadienne de la sécurité (CANASA). Il en est administrateur depuis 2009 et il siège au conseil du Canada atlantique depuis 2001.
Lors de l’assemblée générale annuelle de la CANASA – qui s’est tenue à Laval en avril dernier pendant un Salon commercial de l’organisation – M. Hebb a été élu président national. Il a récemment entamé son mandat de deux ans. Sécurité Québec a communiqué avec M. Hebb par courrier électronique pour en savoir davantage sur les projets qu’il entrevoit pour la CANASA en tant que président.

Sécurité Québec : Quel est votre rôle quotidien en matière de sécurité?

Gordon Hebb : Je me suis joint à l’équipe de Wilsons Security à titre de vice-président des ventes en 2017, après 20 ans de carrière gratifiante dans la distribution. J'ai commencé ma carrière avec SSI 2000/Burtek à ma sortie de l’école de génie électronique. J’ai ensuite occupé le poste de directeur régional du Canada atlantique chez Tri-ed/Anixter. Wilsons Security est une compagnie d’intégration de sécurité située en Nouvelle-Écosse comptant quatre bureaux couvrant le Canada atlantique. Constituée d’une équipe dynamique de 75 employés à temps plein, l’entreprise se concentre sur des solutions de sécurité incluant les systèmes de contrôle d'accès, la vidéosurveillance, l'alarme et la sécurité des personnes pour une grande variété de clients – gouvernementaux, commerciaux, institutionnels et résidentiels – à travers le pays.

SQ : Depuis combien de temps êtes-vous impliqué dans l'industrie de la sécurité?

GH : Je suis actif dans l'industrie de la sécurité depuis plus de 20 ans. J'ai occupé presque tous les postes offerts par l'industrie, à partir du premier échelon. Quand j'ai commencé, nous utilisions encore des cassettes VHS. Je me souviens même avoir vendu et soutenu le premier enregistreur vidéo numérique (DVR) au Canada pour notre compagnie. Maintenant, je peux visionner en temps réel des clips vidéo de mes enfants rentrant de l'école, générés par l'analyse vidéo, directement sur mon téléphone.

SQ : Depuis combien de temps participez-vous aux activités de la CANASA, et quels ont été vos rôles précédents?

GH : Je suis membre du conseil régional du Canada atlantique depuis 2001 et du conseil d'administration national depuis 2009. J’ai occupé plusieurs sièges au cours de ma carrière à la CANASA, tant au conseil régional qu’au conseil national, y compris ceux de président et de vice-président aux deux endroits, ainsi que celui de représentant de la région de l’Atlantique. J’ai également fait partie de la communauté des fournisseurs et de celle de la sécurité au niveau national.

J'ai aussi participé activement au programme de bourses en tant que représentant de la région de l'Atlantique. J’ai pu contribuer à élargir le programme aux futurs professionnels de la sécurité inscrits à des programmes de sécurité en Nouvelle-Écosse, au Québec et en Colombie-Britannique. Ce programme a pris de l'ampleur depuis sa création en 2015, et nous continuons d'explorer les possibilités de redonner et de faire connaître l'industrie.

SQ : Comment se définit le rôle de président au sein de l'organisation?

GH : Le président du Conseil national guide l’organisation vers ses objectifs à long terme en collaborant avec les nombreux comités et conseils régionaux, afin de s’assurer que leurs programmes soutiennent la croissance continue de l’industrie de la sécurité au Canada.
Ultimement responsable des progrès de l’organisation, le président national supervise toutes les initiatives, sollicitant de l’expertise et des connaissances à l’intérieur comme à l’extérieur de l’organisation. Aux côtés du directeur général, le président joue également le rôle de porte-parole auprès des médias.

SQ : Quelle est la valeur d'une organisation telle que CANASA pour les entreprises de sécurité canadiennes, et comment allez-vous les impliquer?

GH : Être membre de la CANASA signifie que vous faites partie d'une organisation qui contribuera, non seulement au succès de votre entreprise, mais également à l'avenir de l’industrie de la sécurité. Nous fournissons à nos membres les outils et les services dont ils ont besoin pour réussir sur un marché en constante évolution.

Une petite visite au www.canasa.org vous donnera un bon aperçu des avantages offerts aux membres, tels que le programme Affinité, les réductions sur le cours de technicien d'alarme, les modèles de contrat gratuits, les ressources de station de surveillance, le référentiel des règlements sur les fausses alarmes, ainsi que de nombreuses occasions de réseautage et de salons commerciaux.

Les membres du Québec bénéficient également de tarifs préférentiels à la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) et au Bureau de la sécurité privée (BSP). En plus des avantages, les organisations membres de la CANASA sont reconnues par les consommateurs comme des professionnels hautement qualifiés, dignes de confiance et compétents.

Ensemble, nous façonnons l’industrie de la sécurité. Parmi nos nombreuses initiatives visant à créer des changements positifs, mentionnons le lobbyisme pour une meilleure réglementation et la promotion de normes appropriées dans l’industrie, ce qui permet à nos membres de se démarquer de leurs concurrents.

SQ : Qu'est-ce que la CANASA réussit bien aujourd'hui, et quels points considérez-vous encore à améliorer ou à mettre à jour?

GH : Ces dernières années, la CANASA a considérablement amélioré les relations avec les autorités compétentes, y compris les services de police, d'incendie et d'urgence, tant au niveau national que local. Dans plusieurs régions, nous avons été consultés relativement à la modification de règlements. Nous avons également vérifié les réponses à la suite d’une alerte, et plusieurs municipalités ont sollicité notre expertise à titre consultatif. Des membres et dirigeants de nombreuses autorités compétentes ont assisté à plusieurs de nos événements en tant que participants, conférenciers d'honneur et exposants. Au quatrième trimestre de 2019, l'Association canadienne des chefs de police (ACCP) a invité notre directeur général, Patrick Straw, à se joindre à un comité exclusif de liaison avec le secteur privé.

Grâce à ces progrès remarquables, nous reconnaissons qu'il est possible de continuer à améliorer la diffusion des connaissances vers l'utilisateur et nos communautés. L'association se concentre sur l'éducation et les normes professionnelles, et nous invitons tous nos collègues de l’industrie de la sécurité, les professionnels des autorités compétentes, les membres de notre communauté et les consommateurs de produits/services de sécurité d’entamer la discussion et de nous faire part de leurs commentaires sur ces questions.

SQ : Y a-t-il un objectif que vous voudriez particulièrement atteindre d’ici la fin de votre mandat de deux ans?

GH : Mon objectif est de sensibiliser tous les membres et non membres de la CANASA aux avantages clés que vous recevez en faisant partie de cette organisation incroyable. Mon implication dans la CANASA est ma façon de redonner à une industrie qui m’a tant donné. Je souhaite convaincre tous les acteurs de l'industrie à trouver une façon de participer et de retourner l’ascenseur. À mon avis, la première étape consiste à devenir membre de la CANASA aujourd'hui même.

NOTE : Nouvelles connexes à lire dans SP&T News (en anglais) :
- Entrevue publiée dans l'édition papier de juin/juillet 2019 (page 22)
- Nouvelles installations de Wilsons à Moncton (juin 2019)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les plus populaires

Événements récents

Sécurité Canada Central
October 23-24, 2019

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.