Sécurité Québec

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Robert Branchaud, ange investisseur en quête de nouveaux défis en sécurité


6 septembre 2015
Par Eric Cloutier
Robert Branchaud

Robert Branchaud, qui a récemment quitté les fonctions de directeur général – Est du Canada qu’il occupait depuis plus de trois ans et demi chez Stanley Solutions de Sécurité, consacre, pour l’instant, la totalité de son temps libre à titre d’investisseur indépendant membres du réseau Anges Québec, ce qu’il faisait déjà à temps partiel depuis le début de 2012, et demeure en quête d’un nouveau défi en sécurité, une industrie au sein de laquelle il œuvre depuis 28 ans.

 

La mission d’Anges Québec consiste à permettre à ses membres de réaliser des investissements profitables. En identifiant les meilleurs entrepreneurs et occasions d’affaires et en soutenant ses membres qui les financent. Anges Québec favorise la mise en commun d’un réseau d’affaires visant à améliorer les compétences inhérentes à l’investissement. Les anges membres sont des entrepreneurs et professionnels expérimentés, oeuvrant à la croissance d’entreprises dans divers domaines et prenant des décisions personnelles relatives à leurs investissements.

Dans une entrevue exclusive accordée à Sécurité Québec, M. Branchaud a indiqué qu’il travaille sur deux projets encore au stade des discussions et dont il n’a pas révélé les détails. Il souhaite également s’associer avec une entreprise ou une grande société dont les objectifs seront orientées vers les nouvelles tendances en sécurité.

«Avec la domotique et les autres tendances en sécurité qui évoluent rapidement, les crimes contre la propriété ont diminué de l’ordre de 60% ces dernières années. On ne peut plus promouvoir et vendre des solutions de sécurité, en faisant uniquement reposer son discours de vente sur des arguments de peur et de protection. Maintenant, les criminels qui s’attaquent aux entreprises, aux banques et mêmes aux individus ont développé des méthodes et des moyens beaucoup plus sophistiqués pour le faire, tels que les vols d’identités et d’informations, etc.», explique celui qui à vendu Microtec, l’entreprise de surveillance dont il était jadis copropriétaire, à Stanley Solutions de Sécurité en septembre 2011.

D’autre part, M. Branchaud se dit très heureux des trois années et demie qu’il a passées chez Stanley Sécurité. «Quand j’ai vendu Microtec, je suis resté à titre de consultant et de personne ressource pour assurer la transition en douceur. Cela ne devait durer que quelques mois. Finalement, Stanley semble avoir apprécié mon travail puisqu’on m’a confié plusieurs nouveaux mandats. J’y suis resté pendant plus de trois ans et demi. Mon poste et les responsabilités que j’assumais étaient nombreuses et ont été répartis entre cinq personnes, parmi lesquelles figurent Mario Bisanti. Au début de 2015, j’avais annoncé aux gens de Stanley que je quitterais mes fonctions au courant de l’année», a–t-il confié.

Depuis le printemps dernier, Robert Branchaud est également bénévole sur le projet de la nouvelle zone industrielle Inno-Techno Sécurité à Saint-Augustin-de-Desmaures. M. Branchaud siège à titre de membre du comité consultatif pour ce projet de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, la municipalité où il habite.

www.angesquebec.com