Sécurité Québec

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
L’étude de Schneider Electric dénote une présence accrue du nuage en sécurité


27 mars 2017
Par Renée Francoeur

Selon une nouvelle étude commandée par Schneider Electric, les entreprises de toutes les industries « utilisent de plus en plus le nuage pour les applications de sécurité », avec 42 % des répondants indiquant négocier actuellement avec des applications de sécurité sur le nuage, et près de la moitié (45 %) indiquant qu’il est probable ou extrêmement probable qu’ils migrent leurs activités de sécurité vers le nuage dans l’avenir.
 

Les organisations qui utilisent le nuage pour des applications existantes – comme le stockage de données, les ressources humaines, les courriels et la sécurité – sont désireuses de continuer à l’adopter pour les activités de sécurité, indique le rapport. 57 % des répondants estiment que le nuage est sécuritaire; les professionnels en technologie de l’information (TI) et en technologies en ayant la plus grande confiance (78 %), suivis par les intervenants en éducation (70 %), en construction (68 %) et en services financiers (52 %). Certains sceptiques demeurent toutefois, avec 18 % des répondants indiquant qu’ils ne font pas confiance au nuage.
 
Près des trois quarts des répondants ont déclaré que la sécurité du réseau est une caractéristique importante des systèmes de sécurité de leurs organisations. Alors que l’état de la sécurité continue de progresser, les répondants indiquent que les systèmes de sécurité ne sont pas là où ils devraient être en matière d’adoption des technologies émergentes (54 %). Bien que les chefs d’entreprise soient favorables aux technologies émergentes (95 %), plusieurs barrières en freinent encore l’adoption.
 
Les barrières organisationnelles et administratives, telles que les procédures, le manque de valeur perçue et le rendement sur capital investi seraient les principaux obstacles qui empêchent les organisations d’atteindre leurs objectifs de sécurité, selon l’étude.
 
Malgré que l’intégration demeure un obstacle à l’atteinte des objectifs de sécurité, près de 80 % des répondants estiment qu’il est important d’intégrer les systèmes de sécurité avec les autres bâtiments et les systèmes informatiques dans la stratégie en nuage d’une organisation. Le rapport stipule qu’actuellement, les badges d’identification avec photo, le service d’annuaire, l’antieffraction et la vidéosurveillance (CCTV) sont les quatre principaux systèmes que les organisations intègrent dans leurs systèmes de sécurité. Les deux systèmes principaux non liés aux systèmes de sécurité que les organisations intègrent actuellement à leurs systèmes de sécurité sont l’automatisation et l’éclairage.
 
« Le recours au nuage pour les applications de sécurité s’avère de plus en plus accepté – et requis – à mesure que nous évoluons vers un monde numérique 24/7, a fait remarquer Steven Turney, directeur du programme de sécurité chez Schneider Electric. Particulièrement pour les entreprises où des améliorations de la gestion de la sécurité sont imminentes, il est logique d’envisager l’innovation à tous les niveaux de l’organisation pour répondre à ses besoins de sécurité. Comme les entreprises doivent être plus agiles, le nuage contribue à unifier et simplifier les mesures de sécurité, afin que les données, les personnes et les actifs d’une organisation soient constamment protégés. »
 
Pour en savoir davantage sur l’étude, vous pouvez consulter les résultats complets (en anglais) ici.
 
Ce sondage a été mené par Morar Consulting en décembre 2016 auprès de plus de 300 directeurs de systèmes d’information, directeurs de la technologie, directeurs informatiques, directeurs de sécurité des installations et personnel exploitant.

Advertisment