Sécurité Québec

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
L’industrie de la défense du Canada a généré des revenus de 10 millions $ en 2014


26 mai 2016
Par Eric Cloutier
L’industrie canadienne de la défense a généré des recettes de 10 millions de dollars et a employé 63 000 Canadiens au cours de l’année 2014.

C’est ce qui ressort du rapport, État de l’industrie canadienne de la défense, 2014, dévoilé, le 25 mai, lors de la journée d’ouverture de CANSEC 2016, le salon mondial de la défense et de la sécurité au Canada, tenu à Ottawa.

 
Selon ce rapport élaboré par Sciences, Innovation et Développement économique Canada et Statistique Canada en collaboration avec l’AICDS au nom de l’industrie canadienne de la défense., cette industrie a contribué pour 6,7 milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) du pays.
 
«Cette étude est importante à la fois pour l’industrie et le gouvernement. Il s’agit de l’étude la plus détaillée et la plus approfondie du secteur canadien de la défense jamais effectuée et elle confirme que l’industrie canadienne de la défense est synonyme de rémunération élevée, axée sur l’exportation, riche en technologies et pancanadienne», a déclaré Chrystin Cianfarani, présidente de l’AICDS (Association des industries canadiennes de défense et de sécurité).
 
Selon le rapport, la rémunération standard dans cette industrie s’avère être 60 % plus haute que la moyenne canadienne.
 
«Le rendement du secteur en matière d’exportation est passé à 60 % des ventes, une hausse par rapport à 50 % en 2011. Des ingénieurs, des scientifiques, des chercheurs, des techniciens et des technologues forment 30 % de la main?d’œuvre dans l’industrie, ce qui démontre bien la nature innovatrice du secteur. Les travailleurs à la production forment un autre 40 % de la population active», peut-on lire dans un communiqué.
 
«Les entreprises qui forment la base industrielle canadienne de défense – dont la plupart sont présentes ici, à CANSEC – et le type d’emploi qu’elles offrent constituent ce dont le Canada a besoin et ce que le gouvernement devrait privilégier dans l’économie mondiale d’aujourd’hui. Avec la recapitalisation actuelle des Forces armées canadiennes, le gouvernement du Canada a une occasion qui ne se présente qu’une fois par génération de faire de l’industrie canadienne de la défense une source de croissance stimulée par l’innovation», conclut Mme Cianfarani.
 
Le salon CANSEC est organisé par l’AICDS depuis 1998. Il accueille plus de 11 000 participants du Canada et de l’étranger. Le rapport complet peut être consulté au www.faitespartoutaucanada.ca.

Advertisment