Sécurité Québec

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Securitas vise à doubler ses affaires de sécurité électronique en cinq ans


16 décembre 2019
Par Neil Sutton

Lors d’une journée des investisseurs tenue récemment à son siège social de Stockholm en Suède, Securitas a dévoilé un plan de croissance ambitieux qui prévoit doubler ses activités de sécurité électronique au cours des cinq prochaines années.

Magnus Ahlqvist, PDG de Securitas, a déclaré que l’entreprise se trouve en pleine mutation organisationnelle, en particulier en Amérique du Nord, afin de se positionner au mieux pour sa croissance. Il a souligné que cette transformation n’éloignera pas Securitas de son mandat de gardiennage de base, mais elle ajoutera des cordes à son arc en offrant des services d’intégration, de la surveillance d’alarme et du traitement de données afin d’offrir des solutions plus intelligentes à sa clientèle. L’entreprise vise également à tirer davantage parti des données qu’elle génère à l’interne pour augmenter son efficacité d’exploitation.

« Nous sommes dans une bonne industrie, a fait valoir M. Ahlqvist. Le secteur des services de sécurité comporte de nombreuses occasions, non seulement de croissance, mais également d’innovation. Ce dernier aspect repose sur les progrès technologiques et l’optimisation du traitement des données et des informations générées par nos nombreuses activités [sur le marché]. »

Securitas a réalisé une acquisition d’importance en 2016 lorsqu’elle s’est procuré les actifs de sécurité électronique de Diebold pour une somme de 350 M USD. Deux ans plus tard, l’entreprise a acquis l’intégrateur Kratos Public Safety and Security. M. Ahlqvist a précisé que leurs affaires de systèmes, désormais connues sous le nom de Securitas Electronic Security (SES), ont contribué à la croissance de l’entreprise à un moment où le secteur du gardiennage connaissait des baisses.

Tony Byerly, président de SES, est arrivé chez Securitas avec l’acquisition de Diebold. Durant sa présentation lors de la journée des investisseurs, il a expliqué que la sécurité électronique est une « entreprise spécialisée comportant ses propres paramètres, indicateurs de rendement clés (IRC) et facteurs d’influence ». Sa portée transcende également les marchés verticaux, a-t-il ajouté. « À mon avis, aucune compagnie ne peut tourner le dos à une solution de sécurité électronique. »

Les clients recherchent de plus en plus une avenue « à guichet unique » pour gérer leur sécurité, a-t-il exposé. Cela ouvre la porte aux entreprises d’offrir une gamme de services étendue comprenant des agents de sécurité; la conception, l’installation et l’assistance continue des systèmes de sécurité; et des solutions hébergées comme la surveillance d’alarme et les centres d’opérations de sécurité (SOC). « Cela vient consolider l’engagement des clients », a-t-il exprimé. En Amérique du Nord, Securitas exploite 30 bureaux et quatre centres de surveillance d’alarme.

L’objectif principal fixé par Securitas est de faire passer ses affaires mondiales de sécurité électronique de 20 G de couronnes suédoises en 2018 à 40 G d’ici 2023. M. Ahlqvist estime que Securitas peut atteindre cet objectif au cours des cinq prochaines années grâce à une combinaison de solutions évolutives existantes, de croissance interne et d’investissements ciblés par acquisition. « C’est un projet ambitieux, mais nous sommes convaincus que c’est quelque chose que nous pouvons concrétiser tous ensemble… et avec les nouvelles capacités dont nous disposons maintenant », a-t-il conclu.