Sécurité Québec

En vedette
Armstrongs ouvre une station de surveillance à Laval

mai 29, 2024  Par Sécurité Québec


(de g. à d.) Dan Small (président, Armstrongs), Justin Bailey (président, Becklar Enterprise Monitoring), Seta Topozian (conseillère municipale du district Renaud), Patrick Straw (directeur principal, CANASA), Troy Iverson (VP des ventes, Becklar Enterprise Monitoring), Clint Halverson (directeur des ressources humaines, Becklar), Mathieu Lamontagne Lagacé (directeur de la station de Laval, Armstrongs) Photo : Armstrongs

Le grossiste en surveillance Armstrongs – qui offre des services partout au Canada – a dernièrement ouvert sa plus récente station de surveillance à Laval. Collectivement, l’entreprise surveille plus de 250 000 comptes dans l’ensemble du pays.

Armstrongs a investi près de trois millions de dollars (3 M$) dans ses activités et infrastructures canadiennes au cours des 18 derniers mois. En 2022, la société a été rachetée par Becklar Enterprise Monitoring de l’Utah. Par voie de communiqué, Armstrongs a fait valoir que l’ajout d’un autre centre augmente la redondance dans son réseau canadien.

« La redondance augmente considérablement la probabilité qu’un signal soit correctement reçu, quels que soient les problèmes de circuit, les conditions météorologiques ou les pannes d’équipement. Nous nous concentrons non seulement sur la redondance des équipements au sein de nos centres de surveillance, mais également sur la redondance entre nos centres. Ainsi, n’importe quels deux de nos trois centres peuvent prendre en charge la totalité de la capacité de surveillance nord-américaine (même avec un surplus de capacité). ULC reconnaîtra ce besoin de redondance simultanée dans ses nouvelles exigences 2025. Les concessionnaires Armstrongs se positionnent donc comme pionnier de cette nouvelle norme », a déclaré l’entreprise.

Publicité

Armstrongs a également lancé un service de réacheminement sans frais, qui permet à une seule ligne de réception de voyager entre plusieurs transporteurs de premier niveau et de se rendre dans plusieurs centres. La redondance et le basculement automatique deviennent un composant intégré de ces lignes.

L’usine de Laval a permis la création de 55 nouveaux emplois, et du personnel supplémentaire est attendu d’ici la fin de l’année.


Print this page

Advertisement

Les histoires continuent ci-dessous