Sécurité Québec

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Johnson Controls et Tyco complètent leur fusion


22 septembre 2016
Par Eric Cloutier

L’entité nouvellement formée Johnson Controls a amorcé ses opérations le 6 septembre, à la suite de sa fructueuse fusion avec Tyco, laquelle fusion marque un tournant historique pour les deux sociétés.

 
En unissant Johnson Controls, un fournisseur de solutions d’efficacité énergétique pour bâtiments, avec Tyco, un fournisseur de solutions de prévention des incendies et de sécurité, la nouvelle société s’est positionnée de façon unique en tant que chef de file dans les produits, les technologies et les solutions intégrées pour les bâtiments et les secteurs de l’énergie.
 
Totalisant un chiffre d’affaires de 30 milliards de dollars et 117 000 employés (à la suite de d’une scission de l’activité automobile d’Adient prévue en octobre), cette puissante combinaison réunit des produits de première qualité, la technologie et des capacités de service à travers des systèmes de contrôle, de prévention des incendies, de sécurité, CVCA et de stockage d’énergie pour servir le spectre complet des marchés, y compris les grandes institutions, le gouvernement, les bâtiments commerciaux, le marché du détail, l’industrie, les petites entreprises et le secteur résidentiel.
 
«Nous sommes plus que deux entreprises qui se sont simplement unifiées – nous sommes maintenant une équipe bien placée pour créer de la valeur», a déclaré Alex Molinaroli, président-directeur général de Johnson Controls.
 
«Nos connaissances combinées et nos technologies de classe mondiale contribueront à bâtir des environnements encore plus intelligents, plus sûrs et plus durables, qui aident nos clients à enregistrer des gains et qui entraînent généralement le monde vers l’avant», a-t-il ajouté.
 
À la suite de la planification de cette intégration déjà en place, l’entreprise est en voie de réaliser 1 milliard $ d’économies liées aux synergies de fusion et aux initiatives de productivité annoncées précédemment.
 
«En plus d’identifier des synergies et des améliorations significatives, nos équipes d’intégration nous ont permis de compléter la fusion un mois plus tôt que l’échéancier prévu  afin que nous puissions être opérationnels et réaliser la valeur de la fusion pour les clients et les actionnaires», a déclaré George R. Oliver, président et chef de l’exploitation de Johnson Controls.
 
«Nous sommes prêts à intégrer les ensembles de compétences et les capacités des deux sociétés et à développer des solutions pour répondre aux besoins de nos clients d’une manière qu’aucune société ne pouvait le faire elle-même», renchérit-il.
www.johnsoncontrols.com

Advertisment