Sécurité Québec

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Johnson Controls vend Scott Safety à 3M pour 2 milliards de dollars


27 mars 2017
Par Renée Francoeur

Johnson Controls a récemment signé un « accord définitif » pour vendre son entreprise Scott Safety à 3M dans une transaction au comptant évaluée à environ 2,0 milliards de dollars.

Scott Safety conçoit et fabrique des systèmes de protection respiratoire, de détection de gaz et de flammes, d’imagerie thermique et d’autres produits pour les services d’incendie, les forces de l’ordre, les secteurs industriel, pétrolier, gazier et chimique, ainsi que pour les forces armées et la défense nationale. L’entreprise est située à Monroe en Caroline du Nord, et elle totalise environ 1500 employés à l’échelle mondiale.

« Nous sommes heureux d’annoncer la vente de Scott Safety à 3M dans le cadre d’une transaction stratégique mutuellement avantageuse, a déclaré Alex Molinaroli, président- directeur général de Johnson Controls. Conformément à notre priorité de concentrer nos actifs sur nos deux plateformes principales du Bâtiment et de l’Énergie, nous continuons à appliquer notre plan stratégique, lequel vise à réaliser des gains de taux de croissante annuel composé (TCAC) de 12 à 15 % par action pour l’exercice 2020. »

Advertisment

Sur une période de 12 mois, Scott Safety a généré des ventes d’environ 570 M$ et un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) d’environ 155 M$. Johnson Controls prévoit compenser la dilution de cette transaction, y compris l’augmentation de son programme de rachat d’actions pendant le reste de l’exercice 2017, et fournira des détails supplémentaires lors de la présentation des résultats trimestriels à venir en avril.

Le produit net au comptant de la transaction devrait s’élever entre 1,8 et 1,9 milliard de dollars, et sera utilisé pour rembourser une partie de la dette liée à la fusion de 4,0 milliards de dollars avec Tyco International Holding Sarl. Le prix d’achat se traduirait par environ 13 fois le BAIIA de Scott Safety sur une période de 12 mois, selon Johnson Controls.