Sécurité Québec

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
IHS Markit : les catastrophes affectent le marché de l’avertissement général


22 février 2018
Par Sécurité Québec
Courtoisie IHS Markit

Selon un rapport d’IHS Markit, le logiciel d’avertissement général utilisé pour les communications d’urgence – le premier moyen déployé lors d’une catastrophe – devrait se développer dans les Amériques à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 6,8 % d’ici 2021, pour atteindre 293,1 M$ à terme.

En outre, en raison de l’intensification de l’activité terroriste en Europe et des multinationales américaines déménageant en Europe de l’Ouest, le marché du logiciel d’avertissement général dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) devrait progresser à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 11,4 % d’ici 2021, pour atteindre 41,6 M$ à terme.

Dans les Amériques, les ouragans, les tornades et les tremblements de terre se produisent plus fréquemment, de sorte que des communications d’avertissement général fluides durant ces événements sont cruciales, insiste IHS Markit. Cependant, en Europe de l’Ouest, des incidents liés aux conditions météorologiques se produisent moins souvent, de sorte que le besoin d’un logiciel d’avertissement général s’avère moindre.

Advertisment

Le rapport indique également que le FedRAMP (Programme fédéral de gestion des risques et des autorisations) ouvre la porte aux solutions infonuagiques. Ce programme gouvernemental américain fournit une nouvelle approche normalisée pour l’évaluation de la sécurité ainsi que l’autorisation et la surveillance en continu basée sur des produits et services en nuage.

Bien que cette certification ne soit pas exigée par la loi, IHS Markit affirme que cela affectera la façon dont les fournisseurs de logiciels et de services – modèle SaaS et en nuage – feront affaire avec les agences gouvernementales fédérales. Les ventes de logiciels d’avertissement général se verront majorées auprès de ces agences du fait que presque tous les fournisseurs de l’industrie opteront pour des solutions infonuagiques.

Néanmoins, les gouvernements des pays d’Europe de l’Ouest continueront à utiliser des solutions sur site ou hybrides en raison des contraintes légales et de la réglementation entourant l’utilisation des informations personnelles et la vie privée. Le rapport ajoute que la majorité des logiciels d’avertissement général basés sur le nuage se trouvent aux États-Unis, ce qui entraîne un délai supplémentaire pour leur achat en pays européens.

En outre, le rapport indique que les nouvelles plateformes d’avertissement général peuvent réduire les erreurs humaines, comme la fausse alerte aux missiles qui a eu lieu à Hawaï en janvier dernier.

Enfin, les lois et réglementations sur la confidentialité ralentissent l’adoption des logiciels d’avertissement général basés sur le nuage en Europe. Les problèmes de confidentialité doivent être résolus pays par pays, y compris l’emplacement des serveurs hébergeant les plateformes infonuagiques.

« Les actes de terrorisme, qui ont pris de l’ampleur en Europe de l’Ouest et en Afrique du Nord ces deux dernières années, ont forcé les gouvernements centraux à rechercher de nouveaux moyens innovateurs pour protéger le grand public, a fait valoir IHS Markit. Alors que la plupart des investissements sont dirigés vers des caméras de sécurité, du contrôle d’accès, des portes de sécurité et de la sécurité périmétrique, certains gouvernements choisiront également d’acheter un logiciel d’avertissement général pour faciliter la communication entre les premiers répondants et les équipes de sécurité. »